De l’origine des mots: « sacerdotal »

par le professeur Etasseur.

Il faut situer cette origine au début du 20ème siècle ou plus exactement aux débuts de l’automobile, et voici comment les choses se sont passées.

En fait grâce à leurs vêtements propre à l’exercice de leur religion, tels que soutane, robe de bure ou tenue épiscopale, les religieux trouvaient très facilement en cheminant à pied des automobilistes qui par piété ou par charité les prenaient en auto-stop.

Et donc les dits religieux en l’évoquant entre eux disaient: « Nos habits en quelque sorte ça sert d’auto! », le caractère répétitif de ladite constatation amena un membre de l’Académie, Engène de Montalevers, à ajouter au dictionnaire un mot qu’il orthographia plus ou moins habilement en « habits sacerdotaux » du fait qu’il n’avait pas de voiture automobile.

Cette dérive sémantique fantaisiste entraîna ipso facto la création du singulier correspondant: sacerdotal.

Et voilà, maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s